Certains diront que c’est être ambitieux et qu’il n’y a rien de mal à toujours viser plus haut. Pas faux! Par contre, cela peut rendre des personnes très malheureuses par moment. Et c’est là que ça devient plus périlleux. Je suis convaincue que beaucoup de gens pourront se reconnaître dans les lignes qui suivent.

Toujours souhaiter avoir de plus beaux cheveux, de plus belles fesses, de plus gros seins, un plus petit nez. Toujours se trouver trop grosse ou trop mince. Et puis l’envie ne s’arrête pas qu’aux caractéristiques personnelles! On veut une maison plus belle, mieux décorée, plus éclairée et mieux espacée. On veut toujours plus de vêtements, même si ça rentre plus dans nos gardes-robes tellement elles débordent, pour être perfectly on point niveau fashion (Allô !!!!). On veut le dernier IPhone et le dernier modèle de la p’tite Mercedes. Celle que le voisin a dans sa cour là. Ah pis, on veut faire les plus beaux voyages dans les plus beaux Airbnb aussi. Je pourrais continuer comme ça longtemps. Mais je crois que vous avez compris où je veux en venir. On veut tout, tout de suite, maintenant. On n’est jamais totalement satisfait avec c’qu’on a. J’dis pas que c’est totalement mauvais. C’est un comportement que moi-même j’ai et que j’essaie de travailler. Par contre, je sais que ça peut parfois franchir une ligne où cette obsession devient toxique voire même maladif chez certaines personnes.

C’est pas un texte où je vous donne pleins de réponses, parce que j’en suis encore à les chercher du haut de mes 21 ans. Par contre, je vous glisse les deux petits trucs qui, momentanément, m’aident à faire la paix avec mon désir de tout posséder.

Être reconnaissante pour ce que la vie m’offre. Quand je chiale sur mes conditions, j’aime ça me rappeler que y’a vraiment des gens dans une situation pire que la mienne et que je suis très chanceuse de mener la vie que j’ai. Y’arrive des moments où, en tant que chère étudiante, je dois me serrer la ceinture et faire un peu plus attention à mes dépenses. Dans ces temps là, j’me surprend souvent à être désespérée, parfois malheureuse. Pis j’me trouve pathétique parce que je manque de rien, sincèrement. Alors j’essaie d’être le plus grateful possible.

Être patiente. Je sais pertinemment que si je pouvais tout avoir en un claquement de doigts, je n’apprécierais pas autant ce que je possède. Je prendrais pour acquis beaucoup de choses. Tandis que là, j’ai toujours travaillé très fort pour ce que je voulais. En bout de ligne, je suis fière de moi et ma persévérance me pousse à ne jamais lâcher et à me dépasser jour après jour.

Pour finir, j’aime bien me poser cette question à laquelle je n’ai par ailleurs toujours pas trouvé de réponse satisfaisante : Agit-on ainsi dans un but personnel ou dans un but social ? Ce que je veux dire par là, c’est si on a ce genre d’attitude afin d’arriver à se sentir mieux dans sa propre peau ou bien si c’est pour paraître mieux dans le regard des autres ? Tout c’que j’sais, c’est que l’un ne vient pas sans l’autre.

Je vous souhaite de vous aimer et de chérir ce que vous posséder xx

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *